L’année qui se termine aura été marquée par cette crise sanitaire que nous connaissons depuis le printemps dernier qui a fait de très nombreuses victimes et a affecté l’ensemble de nos activités.

 

 Le cinéma de Villedieu a été fermé un peu plus de quatre mois. Grâce aux différents soutiens liés à cette crise et au maintien des aides des collectivités locales (Villedieu-Intercom, Région Normandie) la pérennité de la structure n’est toutefois pas menacée.

 

Après avoir pu envisager un moment une réouverture le 15 décembre, la fermeture a été prolongée, au moins jusqu’au 7 janvier et probablement au-delà.

 

Ce report provoque dans le monde de la culture de nombreuses incompréhensions et des colères vives, qui s’expriment notamment dans ce débat sur ce qui serait essentiel et ce qui ne le serait pas. Certes les décisions prises brutalement sont révélatrices de la méconnaissance des problématiques de la création et la diffusion culturelles, de l’absence de concertation et plus largement de la conception de la culture qu’ont nos dirigeants. Mais poser les problèmes en termes de caractère essentiel ou non ne nous semble pas judicieux tout comme ce parallèle entre les lieux de culture et certains temples de la consommation.

 

Nous continuons de croire à l’exception culturelle. Nous continuons de penser que la culture n’est pas une marchandise comme les autres. Alors nous ne pouvons nous satisfaire de seulement « rester ouvert » ni de seulement « allumer nos enseignes ».

 

Comme les autres lieux de culture, une salle de cinéma n’est pas un lieu où l’on vient consommer des œuvres d’art. On vient les partager, on vient en discuter, on vient y réfléchir, on vient prolonger la vision par des rencontres. C’est tout le sens de l’animation que nous menons depuis plus de vingt ans : du partage, du lien social, de la réflexion. C’est cela qui nous manque aujourd’hui et que nous espérons pouvoir reprendre, dès que le faire dans de bonnes conditions sera possible.

 

Loin de nous l’idée que la salle de cinéma soit le seul lieu qui puisse diffuser de façon intéressante des images. Dans le cadre de notre festival documentaire, nous avions par exemple envisagé un partenariat avec la médiathèque et Biblio-Manche pour prolonger les projections et les rencontres. Mais nous restons persuadés qu’il y a quelque chose d’irremplaçable dans l’expérience de voir ensemble une œuvre sur un grand écran. Quelles que soient les possibilités ouvertes par les technologies, qu’elles se fassent avec des visées mercantiles ou dans le but de proposer une alternative momentanée, les nombreuses propositions qui se font avec des plateformes ne doivent pas se substituer au travail mené dans les salles. Nous y voyons un grand danger ; nous refusons de nous y associer. Nous voyons bien aujourd’hui les dangers du e-commerce ; nous ressentons les difficultés de la e-administration ; nous refusons la e-culture.  

 

Nous vous souhaitons de passer, malgré la prudence nécessaire, une période de fêtes heureuse.

 

Nous espérons vous retrouver en 2021, avec de bons films, avec de belles rencontres. Nous espérons pouvoir reprendre nos rendez-vous autour du cinéma de patrimoine, autour des comédies musicales, sans oublier les Ciné-Filou et les « Clap ou Pas Clap ? » pour les plus jeunes. Nous espérons pouvoir vous proposer une nouvelle édition de notre festival, « Doc Doc Doc entrez ! », et retrouver à cette occasion nos amis venus des quatre coins de France et de Belgique.

 

Portez-vous bien.

 

Suite à l'envoi de cette lettre, nous avons reçu les retours ci-dessous, qui nous vont droit au cœur. Merci.

 

Je viens de lire : c'est un très beau texte, précis, nuancé et pertinent. Patrick Leboutte

 

Salut à toute l'équipe.

Le cinéma, les échanges qui vont avec, les découvertes, les expériences, les rencontres ...nous manquent. A très vite. Nathalie Aupetit

 

Avec tout mon soutien pour ce texte de "Villedieu-cinéma", et toute mon empathie pour l'abnégation devant les cycles de programmation, déprogrammation et reprogrammation qui furent notre quotidien depuis le 17 mars, je vous adresse, à vous et aux membres de votre équipe, et à vos proches aussi, un signal d'amitié et, en dépit des contraintes qui nous sont imposées, des vœux de bons et heureux moments - on ose à peine prononcer le mot "fêtes" - de fin d'année. Jacques Lemière

 

Merci à vous. Bon courage !

Vivement que vous puissiez rouvrir !

Vous avez tout mon soutien moral

Bonnes fêtes autant que possible. Jean Luc Ottavi

 

Chapeau les artistes !

C'est un très beau message, hymne à la louange d'un certain cinéma de partage et d'échange.

Nous qui bénéficions du travail des bénévoles, et de toute l'équipe, avons bien de la chance d'en recevoir les fruits (quand ils peuvent tomber, hors covid !).

Bonne fin d'année à vous tous, et espérons une reprise au plus tard en février. Claire

 

Merci pour cette lettre ! Vous avez tout dit et il n'y a rien à ajouter.

Nous avons hâte de retrouver notre cinéma de Villedieu qui a toujours une programmation d'excellence !

Nous soutenons tous les gens qui participent à ces échanges culturels quel que soit leur art et remercions aussi tous les bénévoles.

Au plaisir de vous revoir et très vite !

Bien cordialement. Evelyne Lanfray

 

Bon courage et bonne fin d'année, malgré tout, à toutes les personnes de l'association "Villedieu-Cinéma".

Vive le Cinéma ! Vive la Culture ! Francis

 

Très beau texte. Tout y est dit, avec la mesure qui convient. Félicitations. Amitiés. Philippe Delglaize

 

 

 

Suite au décret n° 2020-1096 du 28 août, le port du masque est obligatoire ( à partir de 11 ans), y compris dans la salle durant la projection.

 

Les mesures à respecter

 



Télécharger

le programme en cliquant ci-dessous


Classique sur grand écran

Salle classée

Art et essai

avec trois labels :

  Jeune Public

  Recherche découverte

  Patrimoine Répertoire

Salle associative

gérée et animée par

Villedieu-Cinéma

en partenariat avec

 avec le soutien de

 adhérant à