Drame de Jafar Panahi

 

avec Jafar Panahi, Naser Hashemi,

          Vahid Mobasheri 

 

 

 Durée: 1h47

  

     en version originale sous-titrée

Les séances

    Jeudi 26 janvier   18h

    Mardi 31 janvier  20h30


Le résumé

Dans un village iranien proche de la frontière, un metteur en scène est témoin d’une histoire d’amour tandis qu’il en filme une autre. La tradition et la politique auront-elles raison des deux ?

Aucun ours est d’une richesse thématique et formelle inépuisable, une mise en abyme imparable.
Franceinfo Culture - Jacky Bornet

C’est le dernier film clandestin du cinéaste iranien Jafar Panahi, emprisonné depuis plusieurs mois à la prison d’Evin, à Téhéran : Aucun ours met en scène, avec un humour à froid irrésistible et absurde, son cinéma empêché et sa résistance.
Bande à part - Jo Fishley   

Tout se mélange et se complète dans un fascinant puzzle, où il y a du pamphlet, de la pensée poétique et de la tragédie.
L'Obs - François Forestier

 

L'ensemble des films sont accessibles aux personnes malentendantes.



Salle classée

Art et essai

avec deux labels :

  Jeune Public

  Patrimoine Répertoire

Salle associative

gérée et animée par

Villedieu-Cinéma

en partenariat avec

 avec le soutien de

 adhérant à