Jean-Denis Bonan

 

 

 

 

 

A l’aube de mai 68, Jean-Denis Bonan est très vite repéré par les censeurs. Son premier long métrage, La femme bourreau, ne trouvera aucun distributeur et devra attendre quarante ans pour sortir.

 

Mais il est également repéré par les étudiants de l’IDHEC (l'ancêtre de la FEMIS). Dans la foulée de mai 68, ils lui demandent de devenir leur professeur... "alors qu'il est à peine plus âgé qu'eux !" se plait-il à raconter.

 

Entretemps, il participe aux aventures de l’ARC et de Cinélutte (c’est à ce titre que nous avions eu le plaisir de l'accueillir l’an dernier), avant de devenir un producteur et un réalisateur très actif à la belle période d’Arte.

 

 

 

 Carthage Edouard Glissant

 

Dimanche 14 avril   18h

retour à l'accueil                          retour à la page Doc, Doc, Doc 2019

 

retour à la grille horaire

Télécharger

le programme en cliquant ci-dessous

Classique sur grand écran