Doc, Doc, Doc, poussez la porte et entrez ! Vous verrez et vous entendrez. Vous verrez le monde qui disparaît au cœur de la plus grande ville du monde, le monde qui résiste à Gaza et ailleurs, le monde qui survit dans une prison de Venise, à l’ombre du Maracaña ou à l’hôtel de ville de Palerme, le monde à ses frontières dans la terrible jungle de la pseudo folie.

 

Vous entendrez aussi, beaucoup. Vous découvrirez la face cachée de la musique populaire des États-Unis, vous dégusterez la délicieuse macédoine de la musique des Balkans, vous vous enivrerez de la pensée cosmique d’Edouard Glissant.

 

Arlequin en morceaux, navette de fils, de sons, d’images. Navette à effet monde, le navire glisse sur l’eau, embarquement, continents terriens et marins, par le nez et les oreilles, par les yeux. Entrez, entrez, et vous verrez les films diurnes, nocturnes, de printemps, d’hiver et d’été. Action, inaction, mers, terres. Hantez, hantez, fantômes, fictions, spectres, mensonges glorieux furtifs, tour de Babel, toutes traductions, toutes trahisons, macédoine et mélanges printaniers.

 

Feuilles, fleurs, fruits, c’est le printemps du Festival festif ; c’est la fête du documentaire, venez, on va lui faire sa fête !

 

 

retour à l'accueil                          retour à la page Doc, Doc, Doc 2019

Télécharger

le programme en cliquant ci-dessous


Classique sur grand écran